1927 : Mr VISSAC, dirigeant de l’apprentissage PLM(1) au dépôt de locomotive de LANGEAC fonde l’association sportive du chemin de fer. L’ASPLM, ouverte à tous pour la pratique du football. Il y a 18 licenciés.

L’équipe s’installe sur un terrain de la plaine de Von et investit un wagon désaffecté comme vestiaires (facile pour des cheminots). Outre les matchs pour le compte du championnat d’Auvergne, les footballeurs langeadois affrontent dans des tournois cheminots les équipes PLM de Paris, St Etienne et Marseille). Le président VISSAC sera aussi vice-président de la Ligue de Football d’Auvergne de 1929 à 1935. Un nouveau président, Mr VIGIER, est désigné en même temps qu’un nouveau terrain au centre de l’Ile d’Amour, mais la saison 39/40 n’est pas propice au sport.

Le 25 novembre 1946, l’ASPLM disparaît et l’ASCL prend sa succession et devient société omnisports. L’association déménage et va s’installer prés des abattoirs de la ville. Outre le football, on pratique l’athlétisme et le basket ball. Le sport féminin commence à Langeac. Les installations s’améliorent. L’ASCL section foot a ses quartiers rue Léo Lagrange, l’athlétisme et le service de la jeunesse occupent le stade de l’ile d’Amour.

En 1954, l’équipe de Football accède à la promotion d’honneur. Les diverses sections de l’ASCL regroupent plus d’une centaine de licenciés.

1960 : La grande époque du rail se termine à LANGEAC. Différentes associations vont reprendre les activités de la société omnisports et se diversifier : foot, rugby, tennis, judo, ping-pong, natation. Aujourd’hui, le dynamisme est toujours là. Dans le souvenir des anciens ressurgissent des noms. On se rappelle de champions, SAVOIE au foot, ROBILLARD en athlétisme, et en cyclisme, la recordwoman du monde de l’heure (38,569 km), en 1957 à Milan Renée VISSAC, fille de cheminot, initiée au sport sur le stade de l’ile d’amour. L’Association Sportive des Cheminots de Langeac

Le football à Langeac
L'association sportive des cheminots langeadois

L'A.S.C.LANGEAC a évolué pendant 20 ans en PH, qui était à l’époque l’anti chambre de la DH, la DHR n’ayant vu le jour que bien plus tard. L’équipe est montée en PH en 1955-1956, elle fut renforcée par plusieurs joueurs brivadois.


Le club connu alors son apogée, le point d’orgue étant constitué par la formidable saison 1971-1972 ou les cheminots n’échouent que lors du dernier match pour l’accession en DH. L’ASCL vient d’atteindre les sommets et la période 1971-1974 verra le club de LANGEAC disputer 3 finales consécutives de coupe départementale, remportant deux trophées et échouant la troisième année face à PAULHAGUET.

Le club de LANGEAC avait déjà gagné une coupe dans les années 50, mais elle s’appelait alors coupe de la libération.

Dans les années 80, LANGEAC comptait 220 employés à PECHINEY(2) et 700 Cheminots à la gare. Ces personnes contribuérent largement à l’épanouissement du club. A partir du moment ou le dépôt SNCF a vu fondre ses effectifs, que PECHINEY fut victime du marasme économique, le club a entrepris un long processus de dégringolade. Pour preuve le club a même failli descendre en seconde division alors qu’on célébrait les 60 ans de l’association.

En 1989/1990, le club retrouve l’élite départementale, puis la PH avant de connaitre un gros passage à vide et la descente jusqu'en, Promotion de District.

Les années 2000 marquent la restructuration et le retour du club en PH.

Lors de la saison 2002/2003, Langeac remonte en élite après avoir échoué de peu la saison précédente. Pour leur première saison en élite, les jaunes et bleus finissent 6ème sur une poule qui compte 12 équipes.

Langeac nourrit alors de grandes ambitions pour la saison suivante. La saison 2004/2005 débute en fanfare, Langeac est invaincu à la trêve hivernale, elle compte 11 victoires et un nul. L’ascl va par la suite réussir à conserver son avance sur ses poursuivants. Ainsi, il accède de nouveau à la Promotion d’Honneur (PH) après de longues années d’absences à ce niveau.

Pour leur première saison en PH, les jaunes et bleus auront fort à faire pour leur premier match, ils se déplacent chez les réservistes de Moulins. L’équipe première de Moulins jouant en National.

Sous une chaleur accablante, Langeac arrache un nul inespéré (0-0). Par la suite, ce 0-0 se révèlera un petit exploit, Moulins gagnera par la suite tout ses matchs.


Langeac finira régulièrement le championnat au milieu de tableau les saisons suivantes, mais lors de la saison 2010/2011,

Langeac finira l’exercice 10ème après avoir été sanctionné de 3 points de pénalités signe de descente en élite.

Un coup dur pour le club qui va devoir rapidement réagir afin de ne pas sombrer.

La saison suivante, Langeac débute timidement le championnat élite, la descente étant encore présent dans tout les esprits. Après la trêve hivernale, les jaunes et bleus enchaînent plusieurs victoires d’affilées, l’espoir d’une remontée grandit alors de semaines en semaines. Langeac finira la saison à la première place, synonyme de remontée en PH, un petit miracle !


Cette même année, Langeac jouera les quarts de finale de la Coupe de Haute Loire face à St Germain Laprade. Une défaite cruelle au vue du match 3-2, les jaunes et bleus auront pourtant malmenés les pensionnaires de DHR en menant deux fois au score.


(1) PLM: La Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, communément désignée sous le sigle PLM, était une compagnie privée de chemins de fer française antérieure à la création de la SNCF. Desservant le Sud-est de la France, et notamment la Côte d'Azur, la Provence, les Cévennes, et les Alpes, le PLM était la compagnie par excellence des départs en villégiature.

(2)PECHINEY: groupe de métallurgie/chimie qui exploitat notamment les mines de Marsanges, Le Barlet et La Dreyt.


© Site officiel de l'A.S.C.L
Site mis en ligne le 29/03/2013

ce site a été créé sur www.quomodo.com